Femme ourse et principe féminin : oufti ça décoiffe !

 

Ce matin, j’ai été réveillée vers 4h30 par une énergie puissante qui me montait depuis la source, un endroit situé entre le nombril et le pubis.

Cette énergie était accompagnée d’un message qui m’a éjecté du lit par son intensité et je n’ai pas pu faire autrement qu’obtempérer  et me lever pour descendre l’écrire. 

Je vous le livre tel que je l’ai reçu :

 

« Je suis la femme ourse, puissante, forte, courageuse.  Je mérite le respect.  Je suis douce et dure  à la fois, capable de caresser et de mordre.  Femme, fille, sœur, mère ou amante suivant les circonstances, séparément ou en même temps.  Mon grognement est puissant et profond, venu du fond des âges et du fond de moi, doux ou menaçant suivant les cas.  Je suis toutes les femmes, je suis entière, complète, enracinée et flottant dans les étoiles,  pas de ce monde et vivant dedans, incarnée dans la chair et plantée debout.  L’Univers est en moi et je suis l’Univers, tournée tendue vers la lumière.  Effrayante et fascinante, guérisseuse, sourcière, passeuse, accoucheuse, vieille femme et nouvelle née, à la fois le tout et la moitié du tout, je suis le principe féminin. »

Hors donc, je vous le pose là, faites en ce que vous voulez, tout en évitant de vous prendre les pieds dedans…

Tout autre chose : j’ai reçu de mes parents le prénom de Martine.  Celui-ci ne me correspond plus. J’ai donc demandé à l’Univers de m’inspirer un nouveau prénom qui corresponde à la femme que je suis aujourd’hui. J’ai reçu le prénom de Gwen.

À partir de maintenant, je suis donc la Gwen, comme une autre est la Béraude et c’est ainsi que je signerais dorénavant mes posts.

 

À toutes mes relations

Je vous aime

La Gwen