décembre 2016. deuxième nuit de Cérémonie.

du plus profond de moi monte un désir d'honorer la Médecine. comment faire? qu'ai je à offrir?

j'ai déjà ressenti ce désir hier, et j'ai voulu vomir pour l'honorer. je n'avais plus rien à vomir et soudain, j'ai entendu un homme qui vomissait. comme si il m'avait entendu et qu'il vomissait pour moi. je l'ai remercie et encouragé en silence "vas y, c'est bien, encore, ouiiiii ! merci à toi"

ce soir, je décide d'offrir mon chant "Grand Mère, je désire t'honorer, je t'offre mon chant"

je chante, je lie ma voix à celles de la guérisseuse et de son aide.

un déclic se fait dans ma poitrine. je vois une boîte dont le couvercle se soulève et j'aperçois mon coeur tout serré dedans.

et soudain, je comprend ! je comprend que jusqu'à présent, dans mon quotidien et avec la Médecine, je n'ai chanté que pour moi même et que chanter pour les autres, chanter avec une intention, chanter pour offrir, cela n'a vraiment, vraiment, vraiment rien à voir.

le chant nourrit le coeur

le coeur nourrit le chant

c'est un cercle, un dialogue infini entre les deux

l'un sans l'autre, l'autre sans l'un, ils sont vides

voilà mon désir : ouvrir mon coeur pour nourrir mon chant, nourrir mon chant pour ouvrir mon coeur.

à toutes mes relations, toute ma gratitude. je vous aime

Martine